• 1

    hebergeur image *

     

    Les rayons pâles de la pleine lune illuminaient la ville endormie de Chicago, et malgré l’heure tardive, Abby errait sans but au travers les rues sans vie de la cité. Ses pas se voulaient rapides -sa tête manaçant au moindre instant d'exploser - mais sa démarche était mal assurée et elle trébucha à plusieurs reprises, s’étalant de tout son long sur le trottoir défoncé. Se relevant péniblement, elle continua dans sa course effrénée.

     

    Que cherchait-elle à fuir ainsi ? Elle ne le savait elle-même.

    Depuis combien de temps errait-elle dans cet état, seule ?

    Elle l’ignorait. Tout comme a chaque fois qu’elle se droguait, elle perdait toute notion du temps. Sans compter la mémoire. A l’instant même où l’héroïne se mêlait à son sang, tout devenait différent. Elle oubliait qui elle était, ce qu’était sa vie. Sa vision des choses s’altérait pour lui montrer ce qu’elle désirait. Pour lui donner l’illusion du bonheur. Ses souvenirs ne la hantaient plus.  La cacophonie qui régnait dans son esprit laissait place à un silence salvateur. 
    Elle était enfin en paix avec elle-même, même si ce n’était qu’éphémère.

    Abby avait conscience de sa dépendance, mais elle ne pouvait lutter contre son envie. Pire encore, elle ne le souhaitait pas. Dans son monde chimérique, son père n’existait pas et elle menait une vie qu’elle adorait. Exit la prostitution, le mal-être, le mensonge et la drogue. Se déconnectant complètement de la réalité, elle n’avait pas d’autre choix pour survivre en ce bas monde.

     

    * hebergeur image

    *Au travers de la drogue, elle oubliait la plus petite de ses souffrances. Il n’y avait qu’un seul inconvénient a ce tableau de rêve : Abby devait augmenter ses doses à chaque fois pour pouvoir sombrer dans cet état. Consciente de ce problème, elle ne s’en souciait guère. Elle mourrait d’une overdose, et alors ? Tout le monde doit bien en finir un jour après tout. Et puis, personne ne lui avait demandé son avis sur le sort qu’on lui réservait et elle détestait sa vie. Trop lâche pour préméditer sa propre mort, elle préférait se laisser mourir à petit feu, bousillant sa santé avec n’importe quelle saloperie.

     

    Marchant sans but dans les quartiers mal famés, Abby ne savait où se rendre cette nuit. L’héroïne ne faisait pas son effet habituel, et le visage mutilé de sa sœur lui revenait dès qu’elle fermait les yeux. Elle errait entre la vie et la mort, dans un monde empli de tristesse.
    Même si son corps se mouvait encore, son esprit l’avait déjà déserté depuis déjà bien longtemps. Elle ne ressentait plus la douleur, ni la peur. Ni la joie. Ni l'amour.
    Plus rien ne pouvait l’atteindre depuis qu’elle avait vu le crâne explosé de la petite Mattie. Une si belle petite fille qui avait perdu la vie juste sous ses yeux d’enfants.

     

    *


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Moodya Profil de Moodya
    Jeudi 15 Mars 2012 à 22:46

    J'ai lu un peu plus de la moitié de ton histoire, et je la trouve intriguante sérieux ! Mais ça donne encore plus envie de lire la suite. Tu rédiges vraiment bien tes textes ! J'adore en fait. :)

    2
    histoire de sims
    Jeudi 3 Janvier 2013 à 18:14

    la fleme de lire mais ton histoire a la ir plutot bien en regardant les images 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :