• 3

    3


    Simon arqua un sourcil, visiblement assez étonné de voir que son ami ait pu garder un semblant de vie sociale. Jack n'avait jamais eu de faible pour les relations humaines et ça ne s'était pas arrangé avec son handicap. Il l'avait connu à l'hôpital, quatre ans auparavant, et rien ne les prédestinait à devenir ami, si ce n'est leurs diverses aventures face au paranormal.

    - Ah ?

    - Ouais, ça remonte à loin. À l'époque, j'étais jeune, séduisant et je me défendais pas mal au basket. Répondit-il, un léger sourire fiché sur les lèvres. C'est d'ailleurs lui qui m'a parlé de cette maison. Il la surnomme la « Maison du Diable », en honneur à celle d'Amityville, parce que les rumeurs disent qu'un démon y a élu domicile. Pour cette partie, j'ignore si c'est vrai ou pas, mais ce serait drôlement amusant de venir le déloger. En tout cas, ce qui est vrai, c'est que cette baraque est le seul dénominateur commun pour une bonne dizaine de disparitions.

    - T'as vérifié ?

    - Bien sur, pour qui tu me prends ? enchaina Jack sur un ton faussement vexé. Et le plus étrange dans toutes ces histoires, c'est que les seules personnes à pouvoir ressortir de cette maisons sont les enfants. Et eux, il racontent pas mal de trucs. Mais comme je suis sympa, je t'en ferais grâce.

    - Franchement, je ne sais pas quoi penser. Les témoignages des enfants ne sont pas crédibles car ils ont tendance à voir la réalité d'une toute autre façon que nous. Tu le sais tout aussi bien que moi.

     

    3

     

    Simon quitta son siège et se planta devant la fenêtre. Il vivait seul avec son fils de deux ans dans une maison qu'il jugeait trop grande pour eux, mais il n'avait jamais eu le cœur de déménager. C'était ici qu'il avait vécu ses plus belles années en compagnie de son ex-femme, et il avait l'impression qu'il perdrait tous ces souvenirs de bonheur s'il vidait les lieux. Ils avaient divorcés peu de temps après la naissance de Jude, Amanda invoquant le prétexte d'une vie professionnelle trop remplie. Oh, ça pouvait être vrai, mais Simon n'en était pas certain. Pour lui, si sa femme l'avait quitté, c'était tout simplement parce qu'elle ne l'aimait plus. Et s'il avait obtenu la garde de Jude, c'était c'était dans le seul but que celle-ci refasse sa vie sans contraintes.



    - Admettons que je laisse Jude chez sa nourrice, tu penses qu'on en aurait pour combien de temps à Chicago ?

    - Ça, je ne sais pas. Je dirais deux jours, trois tout au plus si on a un souci avec le matériel. La maison en elle même n'est pas excessivement grande.

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Luvinia.Wolf Profil de Luvinia.Wolf
    Mercredi 19 Septembre 2012 à 16:09

    J'imagine bien Cyal leur mettre un bon gros coup de pied au cul lol
    Il va bien s'amuser en tout cas :P



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :