• 42

    42

     

     

    Il ferma les yeux et essaya tant bien que mal de se reprendre. Il devait calmer les battements anarchiques de son cœur ainsi que sa respiration saccadée. Il devait se calmer. Se calmer. Sa peur lui faisait voir des choses impossibles, et il hallucinait. Ce n'était pas possible autrement. Le miroir avait toujours été là, il ne l'avait tout simplement pas vu lors de son premier passage. Après tout, toutes les portes donnaient sur des pièces quasiment identiques, il les avait probablement confondues et il avait fini par en oublier une.

    Inspiration.

     

    Expiration.

     

    Toujours ce battement régulier et trop rapide dans son être.

     

    42

     

     

    Il ouvrit les yeux. La luminosité de sa torche était revenue à la normale. Les ombres avaient disparu. Il ne restait plus que lui. Lui et le miroir. Ce miroir. Il se rapprocha doucement de l'objet, comme s'il représentait quelque chose de dangereux. Son reflet était toujours là, lui aussi. Derrière les taches de rouille et les fissures, c'était lui. Toujours ses cheveux châtains mal coiffés, ses yeux froids. Toujours son allure cassé. Oui, c'était bien lui et son air lamentable. Il soupira, un peu perdu par la tournure surprenante que prenait les événements. Il perdait les pédales.

    Des choses bizarres, il en avait vues, seul ou accompagné de Simon. Il avait déjà croisé la route de nombreuses entités, tantôt sympathiques, parfois violentes, généralement complètement indifférentes face à leur présence. Mais tout ce qu'il avait vu jusque là lui semblait bien dérisoire face à ce miroir. De toutes ses chasses aux fantômes, c'était la chose la plus incroyable dont il avait été témoin. Les orbes étaient quelque chose de franchement banal. Les voix enregistrées sur le magnéto représentaient une chose plus consistante, mais guère plus. Repérer une silhouette filer du coin de l’œil était déjà nettement mieux. Voir un objet se déplacer, c'était le summum. Mais ça … Il les avait comptées, ces pièces. Il les avaient comptées, et il n'en avait ratée aucune. Ce miroir immense était apparu comme par magie et il ne pouvait nier le bruit sourd qu'il avait fait tombant sur le plancher.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :